La grève chez les pilotes ?

La nouvelle réglementation ferait des mécontents chez les pilotes, notamment l’introduction de l’aileron arrière ajustable.
Le champion en titre, Sebastian Vettel aurait même évoqué, aux journalistes de son pays, la possibilité d’une grève chez les pilotes.

« Il y a plusieurs options, jusqu’au point où nous ne courons pas si une situation dangereuse n’était pas désamorcée ou changée. Dans l’intervalle, on va ouvrir notre bouche et parler avec la Fédération internationale (FIA) pour trouver une solution raisonnable, avant d’en venir à une grève », a-t-il mentionné.

« Tout ce que j’ai dit, c’est qu’on est de plus en plus occupé avec tous les boutons qu’on a sur notre volant et qu’on a moins de temps à regarder ce qui se passe sur la piste alors qu’on roule à 300 km/h et cela peut-être un problème de sécurité », a-t-il expliqué.

« Si la situation s’aggrave au point de devenir dangeureuse, je crois que nous avons le pouvoir de faire entendre notre position », a déclaré Vettel à l’édition dominicale du quotidien Die Welt.

Source: AFP

Comments

  1. Une grève c’est peut-être un peu trop poussé, mais c’est vrai que cela commence à devenir dangereux pour eux avec tous ces boutons. Après tout ce n’est pas une console qu’ils entrent leur main, mais leur vie.

    Pour l’aileron arrière ajustable reste à voir ce qu’il va apporter en Malaisie, mais cela regarde mal pour cet ajout. Il est censé aider les dépassements, mais il ne faut pas qu’ils les rendent trop facile. Bref, il sert à quoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.